Les Midinelfes
Les Midinelfes te salue !
Connecte-toi !

Les Midinelfes

Forum des passions et des loisirs
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SALVADORE Henri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Aimez-vous Henri Salvadore ?
Je n'aime pas !
33%
 33% [ 1 ]
Bof !
33%
 33% [ 1 ]
M'est égal !
0%
 0% [ 0 ]
J'aime bien !
0%
 0% [ 0 ]
J'adOOOre !
33%
 33% [ 1 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Emilie
J'adoooore les Midinelfes
J'adoooore les Midinelfes


Féminin
Nombre de messages : 219
Age : 38
Localisation : Beausoleil (Alpes-Maritimes-06)
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/12/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Lutin
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: SALVADORE Henri   Mer 13 Fév - 13:05

Je voudrais rendre un hommage par cette chanson à Henri Salvadore qui vient de nous quitter ! Cette chanson je l'ai écouter tant de fois pendant mon enfance !

Une chanson douce





Une Chanson Douce Henri Salvador
envoyé par utopike13


Une chanson douce
Que me chantait ma maman,
En suçant mon pouce
J'écoutais en m'endormant.
Cette chanson douce,
Je veux la chanter pour toi
Car ta peau est douce
Comme la mousse des bois.

La petite biche est aux abois.
Dans le bois, se cache le loup,
Ouh, ouh, ouh ouh !
Mais le brave chevalier passa.
Il prit la biche dans ses bras.
La, la, la, la.

La petite biche,
Ce sera toi, si tu veux.
Le loup, on s'en fiche.
Contre lui, nous serons deux.
Une chanson douce
Que me chantait ma maman,
Une chanson douce
Pour tous les petits enfants.

O le joli conte que voilà,
La biche, en femme, se changea,
La, la, la, la
Et dans les bras du beau chevalier,
Belle princesse elle est restée,
eh, eh, eh, eh

La jolie princesse
Avait tes jolis cheveux,
La même caresse
Se lit au fond de tes yeux.
Cette chanson douce
Je veux la chanter aussi,
Pour toi, ô ma douce,
Jusqu'à la fin de ma vie,
Jusqu'à la fin de ma vie.

{Variante pour les 2 derniers:}

O le joli conte que voilà,
La biche, en femme, se changea,
La, la, la, la
Et dans les bras du beau chevalier,
Belle princesse elle est restée,
A tout jamais

Une chanson douce
Que me chantait ma maman,
En suçant mon pouce
J'écoutais en m'endormant.
Cette chanson douce
Je veux la chanter aussi,
Pour toi, ô ma douce,
Jusqu'à la fin de ma vie,
Jusqu'à la fin de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataly
Les Midinelfes c'est toute ma vie !
Les Midinelfes c'est toute ma vie !


Féminin
Nombre de messages : 5775
Age : 45
Localisation : Parempuyre (Gironde-33)
Humeur : On est là pour s'amuser !
Réputation : 7
Date d'inscription : 19/07/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Elfe
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Mer 13 Fév - 13:36

Merci Emilie de cette initiative.

Henri Salvador et son sourire innéfaçable sur son visage, le clown qui ne pleure jamais, c'est nous qui le pleuront aujourd'hui.

e chanteur Henri Salvador est mort, mercredi 13 février, à l'âge de 90 ans à son domicile parisien d'une rupture d'anévrisme, a annoncé sa maison de disques, Polydor.
Né le 18 juillet 1917 à Cayenne, en Guyane, il avait fait ses adieux à la scène au Palais des Congrès à Paris, en décembre 2007.


Le chanteur Henri Salvador à Paris, le 27 septembre 2006.

Le portrait ci-dessous est paru dans Le Monde du 20 octobre 2006.
Le rire d'Henri Salvador ressemble à une pièce montée : en pyramide, en crescendo, en profiteroles, en cascades montantes.
Toujours jeune marié, Henri Salvador, 89 ans, s'habille en costume blanc, col roulé
rose-froufrou par-dessous, Nike profilées aux pieds.
Et, puisqu'il habite place Vendôme, il vient déjeuner au Ritz en voisin.
Et donc, il rit... du risotto, de la dame (ex-République soviétique) qui parle trop
fort dans un portable trop neuf, du bon coup qu'il a joué au Copacabana Palace, à Rio de Janeiro, où il avait pris « une dégelée » avec Ray Ventura et ses Collégiens, qui fuyaient le nazisme pendant la seconde guerre mondiale.
Un bon coup, c'est-à-dire du farniente de client doré.
Car, en 1942, les bourgeoises en fourrure et les play-boys du Copa avaient «fait la gueule».
Il avait fallu quelques jours, quelques facéties, pour les dérider.
Henri Salvador avait remporté la partie, mais un manager habile lui présenta un contrat plein de zéros qu'il supprima après signature.
Fauché comme les blés, il eut tout le loisir de se tailler une réputation, presque une légende, au Casino da Urca, à Rio, en bord de mer, avant que Ray Ventura ne lui renvoie un billet pour l'Europe via l'Amérique (du Nord).
Henri Salvador est américain du Sud, près de l'équateur, né en Guyane, père percepteur, mère d'origine indienne, d'Amazonie.
Alors, Révérence est terriblement américain : brésilien, bien sûr, encadré par l'ombre tutélaire de Tom Jobim, et afro-américain avec du Ray Charles, Alleluia
! I Love Her So (devenu, dans la logique salvadorienne, Alléluia ! Je
l'ai dans la peau !).
Le tout est enveloppé de violons soyeux, en grand format, grands orchestres, grandes orchestrations, un choix opéré par Henri Salvador après avoir entendu Caetano Veloso au Théâtre du Châtelet à Paris en 2005.
Le Brésilien y présentait Foreign Sound, somptueuses reprises de standards américains, arrangés par le violoncelliste Jacques Morelenbaum.
La même année, Henri Salvador quitte Virgin-EMI pour la maison de disques indépendante V2 - créée par Richard Branson en 1996, quatre ans après qu'il eut vendu Virgin Music à la multinationale britannique EMI.
Premier signe du mariage réussi Salvador-V2 : l'exigence, acceptée, d'avoir Jacques Morelenbaum et d'enregistrer à Rio.
Alors, voici Salvador au Copacabana Palace : «Trois semaines de plaisir. Piscine, apéro, sieste, et studio vers 18 heures.
Un album sans souffrance.» Morelenbaum est aux manettes sur huit titres, les autres sont laissés à Mino Cinelu et Michel Coeuriot.
Il y en a treize, puisque, porte-bonheur et superstition obligent, tout marche par treize chez Henri Salvador, «treize lettres à mon nom». « M. Treize » raconte des anecdotes.
Caetano Veloso arrive dans le studio du quartier de Barra «complètement jet-lag, décalé, crevé.
Il venait de Paris où il avait chanté en l'honneur de Pedro Almodovar à la Cinémathèque française.
Je dis : c'est qui ce con ?» Catherine, l'épouse, souffle : «C'est Veloso.» Zut.
Veloso n'a jamais cessé de chanter Dans mon île, dédiant avec chic la chanson à son compositeur, «le grand Henri Salvador», devant des salles françaises éberluées, pour qui Salvador n'était qu'un comique démodé.
C'était avant Chambre avec vue, deux millions d'albums vendus en 2000, un balancement, une tendresse, un velouté proche du Salvador de Dans mon île précisément (Maurice Pon/Henri Salvador, 1957).
Le Brésil, drôle de pays au sud de Cayenne, lui fait la fête : Lula le décore (grand-croix) en 2006, le ministre de la culture (Gilberto Gil) prend sa guitare.
On réserve le Copacabana Palace, un nom qui fait rêver.
«Le jour de notre arrivée, tout le personnel est au pied des marches. Ils se demandaient si c'était le vrai Salvador, ils me touchaient !» Du pur Salvador, plein de certitudes et d'amplification.
La vérité, c'est qu'Henri Salvador enregistre un disque à 89 ans en ayant perdu sûrement de la souplesse de voix - explication de la vieillesse :
«A la pétanque les boules deviennent de plus en plus lourdes» - mais rien de sa couleur.
A son âge, «les gens chevrotent» ; pas lui.
Il ne fume pas, se couche tôt, mange sain, pratique le yoga «respiratoire» depuis toujours.
«Ma mère m'avait donné deux secrets... Une recette d'onguent avec de l'huile et des herbes contre les serpents et...» le second, il l'a oublié.
Cela lui reviendra quand il sera vieux [rire].
Un Noir sans âge lui a enseigné où chercher de l'or en Guyane.
Il peut retrouver.
Sa mère lui chantait des chansons d'une voix merveilleuse.
Il en a fait Le Loup, la Biche et le Chevalier.
Boris Vian lui a appris que l'argot collait au jazz, mais avec des mélodies; «soyeuses».
Il en a fait le Blues du dentiste.
De tout cela, il a appris que «le doute suit la certitude de près».
De ces années dorées, Henri Salvador ressort Cherche la rose (chantée ici en duo avec Caetano Veloso), sur des paroles de René Rouzaud (1905-1976, auteur
notamment de la Goualante du pauvre Jean pour Edith Piaf).
Ecrits cette année, des textes de Claude Moine (Eddy Mitchell pour L'amour se trouve au coin d'la rue, jazzy), de Georges Moustaki (une adaptation d'Eu sei
que eu vou te amar, de Tom Jobim), de Gisèle Molard, 73 ans, écriture
de jeune fille (La vie c'est la vie : « Il faut se la vivre »).
Et Daniel Schmitt, vieil ami cannois, qui lui a envoyé par fax Mourir à Honfleur, magnifique hommage à l'écrivain Françoise Sagan, au lendemain de sa mort, le 24 septembre 2004.

Citation :
Il y en a treize, puisque, porte-bonheur et
superstition obligent, tout marche par treize chez Henri Salvador, «treize lettres à mon nom».
Et étrangement il est mort un 13... Pleure

_________________
Nataly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midinelfes.freediscussion.net
Nataly
Les Midinelfes c'est toute ma vie !
Les Midinelfes c'est toute ma vie !


Féminin
Nombre de messages : 5775
Age : 45
Localisation : Parempuyre (Gironde-33)
Humeur : On est là pour s'amuser !
Réputation : 7
Date d'inscription : 19/07/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Elfe
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Mer 13 Fév - 13:57

Dans mon île


Dans mon île
Ah comme on est bien
Dans mon île
On n'fait jamais rien
On se dore au soleil
Qui nous caresse
Et l'on paresse
Sans songer à demain
Dans mon île
Ah comme il fait doux
Bien tranquille
Près de ma doudou
Sous les grands cocotiers qui se balancent
En silence, nous rêvons de nous.

Dans mon île
Un parfum d'amour
Se faufile
Dès la fin du jour
Elle accourt me tendant ses bras dociles
Douce et fragile
Dans ses plus beaux atours
Ses yeux brillent
Et ses cheveux bruns
S'éparpillent
Sur le sable fin
Et nous jouons au jeu d'Adam et Eve
Jeu facile
Qu'ils nous ont appris
Car mon île c'est le Paradis

_________________
Nataly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midinelfes.freediscussion.net
Pays des ténèbres
Ce forum ne peux pas se passer de moi !
Ce forum ne peux pas se passer de moi !


Féminin
Nombre de messages : 507
Age : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Ven 15 Fév - 0:41

je l adore aussi Calin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataly
Les Midinelfes c'est toute ma vie !
Les Midinelfes c'est toute ma vie !


Féminin
Nombre de messages : 5775
Age : 45
Localisation : Parempuyre (Gironde-33)
Humeur : On est là pour s'amuser !
Réputation : 7
Date d'inscription : 19/07/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Elfe
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Ven 15 Fév - 1:52

En voilà une chanson qu'elle est intelligente et je suis tout à fait d'accord avec lui !

Le travail c'est la santé


Paroles: Maurice Pon. Musique: Henri Salvador 1965
© Editions Henri Salvador

Ces gens qui courent au grand galop
En auto, métro ou vélo
Vont-ils voir un film rigolo ?
Mais non, ils vont à leur boulot

{Refrain:}
Le travail c'est la santé
Rien faire c'est la conserver
Les prisonniers du boulot
N'font pas de vieux os.

Ils bossent onze mois pour les vacances
Et sont crevés quand elles commencent
Un mois plus tard, ils sont costauds
Mais faut reprendre le boulot

Dire qu'il y a des gens en pagaille
Qui courent sans cesse après le travail
Moi le travail me court après
Il n'est pas près de m'rattraper.

Maint'nant dans le plus p'tit village
Les gens travaillent comme des sauvages
Pour se payer tout le confort
Quand ils l'ont, eh bien, ils sont morts.

Hommes d'affaires et meneurs de foule
Travaillent à en perdre la boule
Et meurent d'une maladie de cœur
C'est très rare chez les pétanqueurs.

_________________
Nataly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midinelfes.freediscussion.net
Nataly
Les Midinelfes c'est toute ma vie !
Les Midinelfes c'est toute ma vie !


Féminin
Nombre de messages : 5775
Age : 45
Localisation : Parempuyre (Gironde-33)
Humeur : On est là pour s'amuser !
Réputation : 7
Date d'inscription : 19/07/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Elfe
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Ven 15 Fév - 1:55

Tim a une peluche qui parle avec la voix de Henri Salvador, quand on l'allume il chante "une chanson douce" puis selon où l'on appuie on entends sa voix, et même son inimitable rire.
Tim s'en amuse tous les jours, mais moi je l'allume maintenant en pensant à Henri.


_________________
Nataly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midinelfes.freediscussion.net
Vivoune
Les Midinelfes c'est toute ma vie !
Les Midinelfes c'est toute ma vie !


Féminin
Nombre de messages : 5703
Age : 41
Localisation : Rouen (Seine-Maritime-76)
Humeur : Vive le rire !
Réputation : 5
Date d'inscription : 14/09/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Fée
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
21/50  (21/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Sam 16 Fév - 17:25

Nataly a écrit:
En voilà une chanson qu'elle est intelligente et je suis tout à fait d'accord avec lui !

Le travail c'est la santé

Je trouve c'est chanson très belle et en effet elle est très intelligente ! Amour

_________________
Vivoune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivoune
Les Midinelfes c'est toute ma vie !
Les Midinelfes c'est toute ma vie !


Féminin
Nombre de messages : 5703
Age : 41
Localisation : Rouen (Seine-Maritime-76)
Humeur : Vive le rire !
Réputation : 5
Date d'inscription : 14/09/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Fée
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
21/50  (21/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Sam 16 Fév - 17:26

Emilie a écrit:
Je voudrais rendre un hommage par cette chanson à Henri Salvadore qui vient de nous quitter ! Cette chanson je l'ai écouter tant de fois pendant mon enfance !

Une chanson douce

Et bien en ce qui me concerne j'ai entendu la chanson à la télé mais jamais ma maman ne me la chantait ! Pas juste

_________________
Vivoune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataly
Les Midinelfes c'est toute ma vie !
Les Midinelfes c'est toute ma vie !


Féminin
Nombre de messages : 5775
Age : 45
Localisation : Parempuyre (Gironde-33)
Humeur : On est là pour s'amuser !
Réputation : 7
Date d'inscription : 19/07/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Elfe
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Mar 19 Fév - 10:28

Vivijeanjean a écrit:

Et bien en ce qui me concerne j'ai entendu la chanson à la télé mais jamais ma maman ne me la chantait ! Pas juste
Tu sais parfois, c'est peut-être mieux ! LOL

_________________
Nataly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midinelfes.freediscussion.net
Nataly
Les Midinelfes c'est toute ma vie !
Les Midinelfes c'est toute ma vie !


Féminin
Nombre de messages : 5775
Age : 45
Localisation : Parempuyre (Gironde-33)
Humeur : On est là pour s'amuser !
Réputation : 7
Date d'inscription : 19/07/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Elfe
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Mar 19 Fév - 10:31

Salvador était un clown, mais quand il joue les charmeurs, çà marche !

Le jardin d'hiver


2000 "Chambre avec vue"
autres interprètes: Keren Ann
Je voudrais du soleil vert
Des dentelles et des théières
Des photos de bord de mer
Dans mon jardin d'hiver

Je voudrais de la lumière
Comme en Nouvelle Angleterre
Je veux changer d'atmosphère
Dans mon jardin d'hiver

Ta robe à fleur
Sous la pluie de novembre
Mes mains qui courent
Je n'en peux plus de l'attendre
Les années passent
Qu'il est loin l'âge tendre
Nul ne peut nous entendre

Je voudrais du Fred Astaire
Revoir un Latécoère
Je voudrais toujours te plaire
Dans mon jardin d'hiver

Je veux déjeuner par terre
Comme au long des golfes clairs
T'embrasser les yeux ouverts
Dans mon jardin d'hiver

Ta robe à fleur
Sous la pluie de novembre
Mes mains qui courent
Je n'en peux plus de l'attendre
Les années passent
Qu'il est loin l'âge tendre
Nul ne peut nous entendre

_________________
Nataly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midinelfes.freediscussion.net
Danielle
Allez qui dit mieux que moi ?
Allez qui dit mieux que moi ?


Féminin
Nombre de messages : 3352
Age : 48
Localisation : Draguignan (Var-83)
Humeur : Aime bien rire
Réputation : 2
Date d'inscription : 14/09/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Elfe
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Mar 19 Fév - 11:43

personnellement j'aimais pas ! mais bon c'est dommage qu'il ne soit plus la pour ses fans

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataly
Les Midinelfes c'est toute ma vie !
Les Midinelfes c'est toute ma vie !


Féminin
Nombre de messages : 5775
Age : 45
Localisation : Parempuyre (Gironde-33)
Humeur : On est là pour s'amuser !
Réputation : 7
Date d'inscription : 19/07/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Elfe
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Mar 19 Fév - 12:07

C'est vrai qu'il faisait des chansons particulières comme par exemple Zorro, mais je trouve çà rigolo ! LOL


Zorro est arrivé


Paroles: Bernard Michel. Musique: Jerry Leiber, Mike Stoller 1964
Titre original: "Along came Jones"
© Rigolo / Vogue
note: Adaptation française du titre des Coasters (1959) - Voir aussi "Jones s'est montré (Pis après)" par Les Jérolas (1959).
Dans mon fauteuil, je regardais
Le film à la télé
Un type nommé Jojo le Bouffi
Poursuivait la pauvre Suzy
Il la coinça près d'la scierie
Et très méchamment lui dit :
"Si tu m'donnes pas ton ranch, en moins d'deux
Je vais t'couper en deux"
Puis il l'empoigna
- Et alors ?
Ben, il la ficela
- Et alors ?
Il la mit sous la scie
- Et alors ? Et alors ?

{Refrain:}
Eh, eh, Zorro est arrivé
Sans s'presser
Le grand Zorro, le beau Zorro
Avec son ch'val et son grand chapeau

Mais bientôt j'ai pris la deuxième chaîne
Car un vieux schnock parlait
Charmante soirée, sur la deuxième chaîne
Ils passaient le même navet
Près d'une cabane Jo le Bouffi
Coinçait la pauvre Suzy
Et il lui disait :
"Donne-moi ton ranch, eh, poupée !
Ou j'te transforme en purée"
Puis il l'empoigna
- Et alors ?
Ben, il la ficela
- Et alors ?
Il mit le feu à la dynamite
- Et alors ? Et alors ?

{Refrain}

Mais moi j'en avais tellement marre
J'ai repris la première chaîne
Et devant mes yeux, mes yeux hagards
Se déroulait la même scène
Et Jojo, Jojo le Bouffi
Dans un sac fourrait Suzy
Disant :
"Donne-moi ton ranch, eh, boudin !
Ou j'vais t'balancer sous l'train"
Puis il l'empoigna
- Et alors ?
Ben il la ficela
- Et alors ?
Sur les rails il la fit rouler
- Et alors ?
Ben le train arrivait, les copains !
- Et alors ? Et alors ?

Eh, eh, Zorro est arrivé
Sans s'presser
Le grand Zorro, le beau Zorro
Avec son ch'val et son grand chapeau
Avec son flingue et son grand lasso
Avec ses bottes et son vieux banjo

Ah ! Ah ! Sacré Zorro, va !
Ah ah ah ah !

_________________
Nataly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midinelfes.freediscussion.net
Vivoune
Les Midinelfes c'est toute ma vie !
Les Midinelfes c'est toute ma vie !


Féminin
Nombre de messages : 5703
Age : 41
Localisation : Rouen (Seine-Maritime-76)
Humeur : Vive le rire !
Réputation : 5
Date d'inscription : 14/09/2007

Pouvoir du Midinelfes
Race: Fée
Santé:
50/50  (50/50)
Féérie:
21/50  (21/50)

MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Mar 19 Fév - 20:13

Nataly a écrit:
Zorro est arrivé

Cette chanson m'a toujours amusée. :lol:

_________________
Vivoune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SALVADORE Henri   Aujourd'hui à 23:13

Revenir en haut Aller en bas
 
SALVADORE Henri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» La tête du bon roi Henri IV
» Henri Cassagne
» La richesse d'Henri XII (10)
» Biography de Frédéric Henri Walther

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Midinelfes :: Nos passions :: Chanteurs, chanteuses, groupes-
Sauter vers: